Ouvrage publié
par DUNOD

L'AUTEUR

Pierre Fayard
Pierre Fayard est professeur à l'Université de Poitiers, détaché comme Conseiller Culturel et de Coopération à l'Ambassade de France au Pérou.

« La figure emblématique du mandarin | Accueil | Ediçaõ em portuguès »

20 mars 2006

Commentaires

Les mexicains ont une version intéressante de ce principe qu'ils appellent la "silla voladora" (la chaise volante). Il s'agit de présenter au public (par exemple lors d'élections) un personnage qui va polariser toutes les critiques et coups bas de la partie adverse, puis de lui substituer au dernier moment celui qui en vérité a été secrètement choisi. Les adversaires n'auront plus le temps de réorganiser leur campagne de diffamation et le public verra dans le nouvel arrivé un homme providentiel, au-dessus des disputes partisanes...

C'est un exemple très intéressant qui combine un changement de place du "vrai" et du "faux" avec un sens du rythme qui prend à contre pied l'adversité. C'est aussi une application du stratagème n° 11 "Qui sait perdre gagne", soit de l'art d'utiliser la faiblesse pour en tirer une grande rentabilité.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

SITES COMPLEMENTAIRES

  • La page Chine de la Société de Stratégie
    Le numéro 26-27 de la revue Agir, intitulé « Equations chinoises » est spécifiquement consacré à la Chine. Sa sortie en librairie est prévue pour mai 2006. Voici un extrait du sommaire de ce numéro : 1. La modernisation de la Chine et le monde 2. Point de vue sur la Chine contemporaine 3. Qu'est-ce que le dirigisme asiatique ? 4. La Chine dans le monde 5. L'évolution de la diplomatie chinoise 6. Les relations régionales
  • Le jeitinho, esprit de ruse au Brésil
  • L'éternel art de la guerre
    Les managers sont unanimes : parmi les meilleurs livres de management figure un traité de stratégie d'origine chinoise, "L'art de la guerre", vieux de plus de 2 400 ans. Explications.
  • Blog Profession dirigeant (stratégie)

AGENDA